La médiation animale est l’intervention d’un animal dans une relation thérapeutique ou sociale. Youyou et Easy, par exemple, sont deux chiennes issues de refuges de différentes SPA qui travaillent avec des enseignants, des éducateurs spécialisés ou du personnel médical.

La médiation est-elle compatible avec les principes de la protection animale ? Certains responsables d’associations s’opposent à cette pratique en arguant que l’homme doit être au service de l’animal et non l’animal au service de l’homme. Cette opposition n’a pas lieu d’être car la présence de chiens dans des endroits comme l’école, les hôpitaux ou les institutions spécialisées est une bonne chose pour plaider la cause animale et faire aimer les animaux.

Dans les villes où la présence animale est moins prégnante, les chiens médiateurs sont une bouffée d’air dans l’espace publique qui ressemble de plus en plus à une carte postale géante sans animalité. En 2018, à l’occasion du colloque « Animaux Animômes », Marie-Claude Lebret, la fondatrice d’Handichiens, nous a donné sa définition de la médiation animale : « La médiation animale, pour moi, c’est la rencontre entre un animal, par exemple un chien, et un bénéficiaire et surtout pour apporter du lien, apporter du bien-être et surtout une notion de plaisir mais la médiation doit être faite en respectant des règles, des règles de sécurité par rapport à l’animal, respecter le bien-être de l’animal et surtout bien connaître les bénéficiaires à qui ont présente un animal »

Adopter un chien dans un refuge et l’éduquer pour créer du lien c’est une façon qui permet de rendre compatible la médiation et la protection animale.